Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 23:18

Ce soir je vais publier un billet que je travaille depuis quelques semaines. C'est la première fois que je mets autant de temps à écrire un billet, mais ce que je vais vous raconter me parait tellement surprenant que j'ai préféré laisser poser le sujet avant, pour être bien sûre de sa véracité !

 

Tout a commencé après les interviews données aux journalistes des quotidiens Nord Eclair, Métro et de la chaîne de télévision France3. Les journalistes avaient appris - en contactant les agences Vilogia et LMH - que ces dernières attendaient l'avis de la commission DALO. Je n'ai pas relevé tout de suite, mais ça m'a travaillée. Du coup, j'ai essayé de reprendre contact avec Madame M. de Vilogia et Madame D. de LMH et c'est cette dernière qui m'a recontactée et m'a confirmé que comme j'avais envoyé un dossier à la commission DALO, les agences attendraient que celle-ci étudie mon dossier.

 

En d'autres termes : si demain, des T2 venaient à se libérer sur Tourcoing et dans les villes qui figurent sur mon dossier, même si je suis en haut de la pile des dossiers en attente d'attribution depuis plus de 4 ans, personne ne me positionnera sur un de ces appartements !!! On prendra des dossiers déposés après le mien, des dossiers de personnes qui ont fait leur demande bien après moi et qui attendent depuis bien moins longtemps que moi.

 

 

Vous ne trouvez pas cela complètement idiot ?

 

 

La commission DALO traite un nombre incalculable de dossiers et il y a plusieurs mois d'attente pour obtenir une réponse à une demande de médiation. Je crains donc maintenant de ne pas avoir de logement avant 2013, soit 5 ans après avoir déposé ma première demande. Alors que si j'avais fermé ma g***, si je n'avais pas fait les choses comme on nous demande de les faire (on m'indique à chaque renouvellement annuel de mon dossier que j'ai le droit de saisir cette commission DALO puisque le délai a été dépassé), j'aurais peut-être obtenu ce logement avant la fin de l'année.

 

J'ai essayé de chercher une explication : je n'en ai qu'une, tirée par les cheveux et complètement absurde. Situation absurde, explication absurde ! Mais comme c'est la seule que j'ai, je vous l'expose.

 

Si une des agences de logements sociaux me donnait l'accès à un logement maintenant, la personne qui étudie(ra) mon dossier à la commission DALO travaillerait pour rien. Cette personne n'a évidemment aucun moyen de savoir qu'un logement m'a été attribué et elle perdrait donc du temps à étudier longuement dans les moindres détails un dossier qui a été clos. Pour éviter que quelqu'un perde un temps si précieux, on préfère me laisser sans logement.

 

 

Il n'y aurait donc pas d'ordinateur dans les bureaux de la commission DALO ?

 

Mon dossier ne serait donc pas enregistré informatiquement et les agences et services publics en charge du logement n'y auraient donc pas accès en temps réel grâce à mon numéro départemental unique ?

 

Est-ce que ce n'est pas une façon pour les agences de logements sociaux de se décharger de dossier qu'ils trouvent non-rentables ?

 

 

 

Suite à mon entretien avec le député Dominique Baert, ce dernier a écrit au directeur départemental de la cohésion sociale afin d'accélérer ma demande. Voici une copie de sa lettre (reproduction avec l'autorisation de Monsieur le Député) :

 

Lettre de Monsieur le Député D. Baert au directeur dépar

 

 

 

J'attends maintenant une réponse de ce Directeur départemental de la cohésion sociale, une réponse que j'espère rapide et positive !

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Emilie Thieuw
commenter cet article

commentaires

Nicolas 30/10/2012 15:15

Suis certain que ça va finir par aboutir Emilie. Et très prochainement !

Emilie Thieuw 30/10/2012 17:37



Si seulement ça pouvait être vrai. Merci Nicolas.



Qui Suis-Je ?

  • : Je veux un logement dans le Nord
  • Je veux un logement dans le Nord
  • : Mon périple pour obtenir un logement social au nord de la métropole lilloise de mars 2008 à septembre 2013.
  • Contact

Je m'appelle Emilie Thieuw. Je suis née en 1984 à Tourcoing. J'y ai grandi, fait mes classes de la maternelle au baccalauréat, appris le solfège & le piano au conservatoire municipal, fait du bénévolat dans une amicale laïque, travaillé au sein des centres sociaux de quartier et des magasins du centre-ville.

 

Ma première demande de logement social dans le Nord a été déposée le 6 mars 2008, avec l'aide d'une assistante sociale de la ville de Tourcoing. Sans nouvelle de la part des agences de HLM, j'ai été contrainte de m'expatrier en Lorraine en septembre 2008. Depuis, on ne m'a fait visiter qu'un studio, ce qui ne correspond pas au seul critère de ma demande : avoir un T2 pour pouvoir recevoir amis et famille ailleurs qu'autour de mon lit... Cette visite c'était fin 2010, depuis... plus de visite.